A LA UNE
Vous êtes ici : Accueil / ACTUALITES / Amara : 42 MMDH seront investis dans le BTP en 2018

Amara : 42 MMDH seront investis dans le BTP en 2018

Le ministre de l’Equipement, du Transport, de la Logistique, et de l’Eau, Abdelkader Amara, a mis en avant, lundi à Casablanca, les grands axes de la nouvelle stratégie nationale pour le développement de l’ingénierie et de l’entreprise.

Intervenant à l’occasion du coup d’envoi de la 5ème édition du Salon international du bâtiment et des travaux publics  »BTP Expo et Forum du BTP », M. Amara a souligné que cette stratégie affiche des objectifs chiffrés et ambitieux visant l’amélioration de la compétitivité des entreprises du secteur et le renforcement de la contribution du secteur à l’économie nationale à l’horizon 2022.

Parmi ces objectifs, cette stratégie ambitionne de permettre au secteur de contribuer au PIB à hauteur de 81 milliards de dirhams et de créer environ 1,2 millions d’emplois en 2022, avec un accroissement annuel de 3% pour la productivité apparente par employé et par année, a fait savoir le ministre, précisant que la stratégie vise à répondre aux déficits structurels du secteur par le biais d’une mise à niveau coordonnée des différents facteurs impactant la compétitivité de l’entreprise.

Par ailleurs, cette vision se propose d’assurer une évolution fortement qualitative du secteur du BTP en favorisant l’émergence d’entreprises hautement performantes et en facilitant l’émergence de champions nationaux qui devront à terme hisser le secteur vers une plus grande compétitivité, a indiqué M. Amara.

Abordant la mise en œuvre de cette stratégie, le ministre a souligné qu’elle s’articule autour de plusieurs axes, citant principalement la mise en place d’un observatoire du secteur, le partage d’information concernant le secteur aux niveaux central et régional, l’accélération des chantiers des textes réglementaires, l’optimisation des processus de l’administration, le renforcement des compétences, l’amélioration de l’attractivité des métiers du BTP, l’amélioration de la compétitivité de l’entreprise, la valorisation de l’excellence et de l’innovation et la mise en place d’un programme d’émergence de champions nationaux et régionaux.

Le responsable a, en outre, fait observer que le secteur a connu ces dernières années des dysfonctionnements quant aux modes d’exploitation et d’émergence de carrières informelles, rappelant que pour remédier à cette situation, la nouvelle loi n°27-13 relatives aux carrières a été publiée le 17/12/2015 en vue d’améliorer les modes de gestion des carriers et de rationaliser leur exploitation et leur contrôle.

Evoquant les programmes d’investissement pour l’année 2018 dans le secteur de BTP, M. Amara a indiqué que le montant de ces programmes s’élève à environ 42 milliards de dirhams et couvre les secteurs routier, autoroutier, ferroviaire, maritime, portuaire, eau, équipements publics et sécurité routière.

Le coup d’envoi de la 5ème édition du salon  »BTP Expo et Forum du BTP » a été donné ce lundi avec la participation de plus de 250 exposants représentant 30 pays, en majorité des pays de l’Afrique subsaharienne.

Cette manifestation, qui se poursuivra jusqu’au 30 novembre sous le thème « L’entreprise Nationale du BTP, une vocation Africaine, renforçons nos entreprises pour mieux servir l’Afrique », réunit des professionnels du BTP, des décideurs politiques et responsables publics pour débattre de la situation et des perspectives d’évolution du secteur.

La cérémonie d’inauguration a été marquée par la présence de Fatna Lkhiyel, secrétaire d’Etat à l’Habitat, de Abdelkébir Zahoud, wali de la région de Casablanca-Settat et gouverneur de la préfecture de Casablanca, ainsi que plusieurs hauts responsables et ambassadeurs africains.

Cet événement est organisé par la Fédération nationale du bâtiment et des travaux publics (FNBTP) en partenariat avec notamment le ministère de l’Equipement, du Transport, de la Logistique, et de l’Eau et du ministère de l’Aménagement du Territoire national de l’Urbanisme, de l’Habitat et de la Politique de la Ville, la Région Casablanca-Settat, l’Association professionnelle des cimentiers (APC), l’Union africaine des fédérations des entrepreneurs de la construction (AFCCA), la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM), le Conseil national de l’ordre des architectes (CNOA) et la Chambre espagnole de commerce, d’industrie, et de navigation de Casablanca.

Source: LNT avec MAP

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page