A LA UNE
Vous êtes ici : Accueil / ACTUALITES / AUTODESK S’INTÉRESSE AU MAROC

AUTODESK S’INTÉRESSE AU MAROC

L’éditeur français de logiciels pour les spécialistes de la conception, du bâtiment et de l’ingénierie, a organisé, la semaine dernière à Casablanca, une rencontre sur les enjeux de la construction numérique. L’occasion de présenter ses solutions et Atomas, son  premier client au Maroc.

Autodesk semble très intéressé par le marché marocain. L’éditeur français de logiciels pour les spécialistes de la conception, du bâtiment et de l’ingénierie a en effet organisé, la semaine dernière à Casablanca, Autodesk Futures’ Forum, un séminaire dédié aux technologies innovantes et aux dernières tendances qui transforment le secteur de l’architecture et de la construction, auquel près d’une centaine de professionnels de l’acte de bâtir ont pris part.

À cette occasion, José Rael, directeur France et Afrique d’Autodesk, a planté le décor en déclarant que «les acteurs de la construction ont maintenant une nouvelle façon de travailler et la démarche consiste désormais à combiner le cloud computing, la numérisation et le machine learning, un processus dans lequel les données agissent comme le combustible, mais n’ont de valeur que si elles sont exploitées avec de la technologie d’intelligence artificielle et portées par le cloud». Allant plus dans le détail, Julien Drouet, spécialiste technique BIM Senior chez Autodesk, a rappelé le contexte de la transformation digitale de la construction.

En 35 ans, le secteur a basculé d’une ère de la documentation, c’est-à-dire «de la planche à dessin à l’ordinateur», à une ère de l’optimisation avec les techniques de maquettes numériques et bascule de plus en plus vers une ère de la connexion où les données peuvent être partagées et exploitées par toutes les parties prenantes d’un chantier. Justement, c’est ce que propose aujourd’hui Autodesk. L’éditeur a combiné ses logiciels et services les plus puissants pour créer un seul package qui permet de remplir plusieurs fonctions : architecture, ingénierie et conception de produits. Un package de solutions que connaît bien Khalil Soodi, Strategy & Business Development Manager chez Atomas, un cabinet marocain d’ingénierie dans la construction, utilisateur des solutions Autodesk. Selon lui, «Avec le BIM (Building information modeling), nous travaillons en mode management de projets, mais avec une valeur ajoutée complémentaire. En regroupant toutes les informations d’un chantier au sein d’une même maquette, nous pouvons planifier, mettre en œuvre les processus de construction, mais également mieux gérer les coûts du chantier». Et donc, en s’appuyant sur le processus et les solutions BIM d’Autodesk, Atomas travaillerait, depuis, de manière plus agile, a-t-il expliqué, avant d’ajouter que : «BIM permet de bien comprendre un concept, de prendre le temps de réfléchir à sa conception dans sa globalité et d’appréhender tous ses enjeux avant de se lancer dans la phase des travaux. Ce temps passé en amont permet ensuite de mieux maîtriser les coûts et la durée des travaux en limitant les éventuels changements devant survenir une fois le chantier lancé».

D’ailleurs, le retour d’expérience sur le chantier des datacenters de Benguerir est très édifiant à ce propos, a-t-il poursuivi. Ceux-ci devaient être conçus dans une démarche de durabilité environnementale et de limitation de l’empreinte écologique. «En charge des études de conception, notre contrainte était d’avoir une infrastructure qui garderait une température stable et ne pas dépasser les 28°Celsius. Grâce au BIM, nous avons pu concevoir une variante à la solution initiale en moins de 48 heures qui présentait les avantages d’être moins onéreuse, moins énergivore et plus petite». Le processus BIM permet notamment aux maîtres d’ouvrage et coordinateurs de chantier de réaliser des bénéfices tant financiers que matériels. «Pour que ceux-ci puissent être les plus performants possibles, il faut s’assurer de la dynamique des écosystèmes BIM. Je suis persuadé, qu’ici au Maroc, nous sommes bien BIM ready», a-t-il conclu. Une note finale qui en dit long sur l’intérêt d’Autodesk pour le marché marocain.

 

SOURCE:leseco

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Revenir en haut de la page