A LA UNE
Vous êtes ici : Accueil / URBANISME / La consommation de ciment replonge en août

La consommation de ciment replonge en août

 

Le marché marocain du ciment a encore baissé. Sur les huit premiers mois de l’année, la consommation a reculé de 4,86%, en glissement annuel, à 8,75 millions de tonnes, selon les derniers chiffres du ministère de l’Aménagement du territoire national, de l’urbanisme, l’Habitat et de la politique de la ville. À fin juillet, la baisse n’était que de 1,26% pour 7,87 millions de tonnes écoulées. Depuis janvier, le recul de la demande oscille entre 6,91% affiché en mars et 2,05 en février.
Dans la région de Casablanca-Settat, locomotive de ce secteur, la consommation a atteint un peu plus de 1,88 million de tonnes à fin août, en baisse de 8,7% sur un an. Elle est suivie par la région de Marrakech-Safi, qui enregistre pour sa part une progression de 8,8% en glissement annuel, avec un volume de 1,24 million de tonnes. Tanger-Tétouan occupe la 3e place du podium en volume consommé (1,11 million de tonnes), en repli de 4,8% sur un an. La plus forte hausse a été réalisée par Drâa-Tafilalet (+15,4%), où 313.604 tonnes ont trouvé preneurs. Fès-Meknès affiche la baisse la plus prononcée (-14%), avec 707.940 tonnes consommées.
Sur le seul mois d’août, la demande nationale a enregistré une chute de 28,22% sur un an, à 881.411 tonnes. Le mois précédent, elle avait affiché une hausse de 7,84% sur un à un peu plus de 1,29 million de tonnes. En volume, la région de Casablanca-Settat arrive en tête, avec 193.737 tonnes consommées en août, soit une progression de 33,22% par rapport au même mois un an plus tôt. La région est suivie de Marrakech-Safi qui voit sa consommation se déprécier de 13,14% pour s’établir à 135.824 tonnes. Rabat-Salé arrive 3e de ce classement, avec une consommation de 109.722 tonnes (-38,75%). Il s’agit de la baisse la plus prononcée du mois. Toutes les régions du Maroc ont vu leur consommation reculer ce mois. Seule Darâa-Tafilalet a tiré son épingle du jeu avec un volume stable à 35.703 tonnes. Ce repli général est symptomatique de Aïd Al-Adha qui a coïncidé cette année avec le mois d’août. Durant les fêtes, le secteur est marqué par l’arrêt des chantiers, principalement en raison des congés annuels pris par les ouvriers du bâtiment. Ces congés vont en général de 15 jours à 3 semaines. Parfois plus. Par ailleurs, la production dans l’immobilier a tendance à se tasser pour permettre d’écouler les stocks, freinant la consommation de matériaux de construction.

 

SOURCE

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Revenir en haut de la page