A LA UNE
Vous êtes ici : Accueil / IMMOBILIER / LES OPÉRATEURS IMMOBILIERS MALMENÉS EN BOURSE

LES OPÉRATEURS IMMOBILIERS MALMENÉS EN BOURSE

Kiosque360. Période difficile pour les opérateurs de l’immobilier. Suite au profit warning émis par Addoha, le secteur a littéralement plongé en Bourse ce lundi.

Déjà difficile en 2017, la situation des opérateurs immobiliers empire en 2018. «Les nouvelles en provenance du secteur ne sont pas rassurantes», affirme ainsi L’Economiste. Il n’y a qu’à voir le leader du secteur qui vient d’émettre une alerte sur résultats. Addoha table en effet sur une importante baisse (15%) de son chiffre d’affaires en 2018. Une régression qui «affectera les bénéfices et les cash flow opérationnels» et, par ricochet, la distribution de dividendes. Avec de pareilles nouvelles, le cours en Bourse de la société a été impacté.

L’Economiste constate, dans son édition du jour, une régression supérieure à 5% de la valeur au cours de la séance de lundi. Cette annonce a ainsi contaminé tout le secteur sur le marché boursier, puisque les actions d’Alliances et Résidences Dar Saada se sont respectivement repliées de 5,10 et 7,25%. Dans ce même sillage, l’indice sectoriel accuse une baisse annuelle de 48% en year-to-date contre une contre-performance annuelle de 7% du Masi.

Le journal explique cette baisse de cours par le contexte difficile de l’immobilier au Maroc, ainsi qu’une communication très peu efficace. L’Economiste, qui dit avoir sondé un certain nombre d’analystes, affirme que de nombreux «investisseurs ont liquidé leur position de manière agressive», sanctionnant à la fois l’activité mais aussi et surtout le «modèle de gestion d’Addoha».

Toutefois, L’Economiste relativise les contre-performances boursières du secteur. Un secteur en crise depuis quelques années. A cette crise s’ajoute le ralentissement de la croissance économique, l’accentuation du renchérissement des prix des actifs qui affecte les transactions et l’inadéquation de l’offre par rapport à la demande.

Dans ces conditions, Addoha a décidé de reconfigurer certains de ces projets budgétés de 2018, particulièrement dans le haut standing. La société compte aussi sur la montée en puissance de certains projets en Afrique, où elle entend engranger quelque 800 millions de dirhams de chiffre d’affaires en préventes sur les 18 prochains mois.

SOURCE

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

Revenir en haut de la page