A LA UNE
Vous êtes ici : Accueil / ACTUALITES / RABAT: un forum ministériel Africain se penche sur l’habitat informel

RABAT: un forum ministériel Africain se penche sur l’habitat informel

Le Chef du gouvernement, Abdelilah Benkirane, accompagné du ministre de l’Habitat, Nabil Benabdallah, a ouvert ce mercredi à Rabat les travaux du Premier forum ministériel africain sur l’habitat. En toile de fond, l’expansion effrénée de l’habitat informel en Afrique.

Organisé conjointement par le ministère de l’Habitat et ONU-Habitat, ce forum de deux jours (11-12 mai) se tient sous le thème “Politiques de la ville et développement durable”, avec la participation de 300 personnes venues d’une quarantaine de pays.

Une déclaration de Rabat sera ainsi publiée en prévision du prochain sommet mondial de l’habitat prévu à Quito, en Equateur (17 -21 octobre 2016).

A l’ouverture du forum, Nabil Benabdallah a livré quelques chiffres sur la problématique de l’habitat en Afrique. On apprend ainsi qu’en 2030, 50% des Africains vivront en milieu urbain. Il a déploré “une urbanisation accélérée en Afrique” ainsi qu’une “urbanisation de la pauvreté”.

Avec 12 villes de plus de 3 millions d’habitants et 2 villes de plus 10 millions, “le phénomène de l’habitat informel engendre plusieurs problématiques d’ordres humains, environnementaux et juridiques”, a-t-il souligné.

Au Maroc, l’urbanisation massive est “l’un des enjeux de développement majeurs ». Le taux d’urbanisation actuel de 60% atteindra 64% à l’horizon 2030. Selon le ministre, le Maroc a fourni de grands efforts dans la lutte contre l’habitat insalubre et les bidonvilles.

Quelque 80% des 600.000 ménages de bidonvilles ont été relogés dans des habitations dignes et ce dans le cadre de l’éradication de ce phénomène. “Le Maroc est également leader en Afrique en matière d’habitat social “, a ajouté le ministre.

Les deux journées du forum réparties autour de quatre sessions traiteront des thématiques liées notamment aux politiques urbaines nationales, à la législation urbaine et les systèmes de gouvernance et à l’économie urbaine.

Source : http://www.le360.ma/

 

Les commentaires sont fermés.

Revenir en haut de la page